AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Camille Victoria O'Malley [Hug me,I kiss ♥]

MessageAuteur
MessageSujet: Camille Victoria O'Malley [Hug me,I kiss ♥]   Sam 7 Nov - 7:34

& . ALL ABOUT ME



MusicPlaylistRingtones
MySpace Music Playlist at MixPod.com



    DONNÉES CONFIDENTIELLES :

    NOM : O'Malley
    PRENOM(S) : Camille Victoria
    ÂGE : Dix-sept ans
    ORIENTATION : Hétérosexuelle
    ARME : Pistolet Beretta 92
    GROUPE : Sérénités
    RANG SOUHAITÉ : Éclaireur

    ................

    PHYSICAL APPEARANCE :

      Si vous vous attendiez à une demoiselle qui cache son caractère par son physique, alors vous vous êtes bien gourés. L'allure de la demoiselle décrit tout de suite les points importants de sa personnalité, à savoir : excentrique, joyeuse et quelque peu gamine. Deuxième certitude, c'est que vous n'aurez jamais croisé quelqu'un de semblable. Une fois que vous l'aurez rencontrée, son visage restera graver en vous. Non parce qu'elle est d'une beauté inimaginable, mais plutôt parce que sa joie de vivre et son optimiste dans un tel monde vous marquera sans doute.

      Il faut l'avouer, vous ne rencontrerez pas souvent des jeunes filles comme Camille. Une démarche presque bondissante alors qu'elle se déhanche avec énergie. On en vient presque à se demander si cette demoiselle sait être discrète ou encore calme. Cependant, ce n'est pas ses pas qui la trahissent. Non, à vrai dire, malgré tout le poids qu'elle semble porter à ses pieds, on les entend à peine frôler le sol. À croire qu'elle est légère comme une plume. Ce qui la trahit en fait, c'est toute cette énergie qu'elle dégage malgré ses déplacements silencieux. Elle n'a pas besoin de parler, on sent sa présence de part son surplus d'énergie.

      La deuxième chose que vous remarquerez, suivant son hyperactivité évidente, est la couleur de ses cheveux. Et oui, vous n'avez pas de problèmes de vision, ses cheveux sont bel et bien roses. Un rose lumineux, éclatant, électrisant dans des tons profonds. Pourquoi le rose ? Elle ne saurait vous le dire. Après tout, vert, bleu ou bien violet aurez fait aussi bien le travail, mais la jeune fille à choisie le rose. Peut-être parce que la couleur lui inspire la joie, la douceur, mais aussi l'énergie avec le teint qu'elle a opté. Au naturel, ils sont blonds. Un joli blond légèrement doré avec des reflets caramels alléchants. Dégradés, ils pointent dans toutes les directions tel des piques d'énergie, descendant doucement jusqu'en dessous de ses épaules. Elle possède également une petite frange qu'elle place toujours du côté droit. Malheureusement, une mèche de celle-ci trouve toujours le moyen de se trouver en plein centre, lui tombant entre les deux yeux. Chevelure sauvage, Camille à de la difficulté à la domptée puisque, comme dit il y a quelques instants, ses mèches s'enfuient dans tous les sens. Au début, on pouvait la voir avec plusieurs barrettes un peu partout dans les cheveux, lorsqu'elle tente de maîtriser ceux-ci. Maintenant, c'est devenu un style qu'elle aime bien tenter certains jours.

      Dans cette jolie tempête rose, on peut voir un visage. Camille est une jeune femme que l'on considère très jolie de loin, mais lorsqu'on la voit de plus près, on constate qu'elle n'est pas jolie, mais plutôt belle. Et oui en effet, la jeune femme possède un beau minois. Deux sourcils fins qui dictent la moindre de ses humeurs, se fronçant tantôt par mécontentement, se rehaussant tantôt par surprise. Ils surplombent deux iris d'un bleu ahurissant qui vous sondent. C'est peut-être la seule partie de son anatomie qui vous inspirera le calme. Malgré ses iris pétillantes de joies, d'énergie et les éclaires malicieuses dans celles-ci, vous n'avez aucune espèce d'idée de comment elles font, mais ses deux pupilles bleutées vous apaisent sans aucune explication. Lorsque l'humidité est plus forte, donc lorsqu'il pleut généralement, les iris de la demoiselle tirent sur le gris. Son nez, quant à lui, est petit et fin. Droit, il n'est pas très long et s'arrondit légèrement à la pointe. Sur chaque côté de celui-ci, on peut voir deux petites pomettes saillantes légèrement rosées. Ses lèvres sont légèrement pulpeuses et brillantes, toujours peinturées d'un sourire. Elles vous narguent, vous demandant si vous oseriez déposer les vôtres sur elles.

      Son cou est long et fin, descendant en deux frêles épaules. C'est en les regardant que l'on remarque, soudainement, une certaine fragilité dans cette personne hyperactive. Et oui, elle semble délicate tout d'un coup, avec ses petites épaules. Vous avez même l'impression que, si vous la touchez, vous pourriez la briser. Cependant, vous n'avez pas à vous inquièter. Malgré ses allures fragiles maintenant découvertes, la demoiselle est capable de supporter les chocs aussi bien que vous. Ses deux épaules se prolongent en des bras minces pour finalement se terminer en de petites mains chétives. Et quand vous les regardez, vous vous demandez pendant un court instant si ces petites mains peuvent tenir une arme. Comme toute femme, Camille possède une poitrine. Ne tenant pas à s'étaler sur le sujet, disons simplement que la demoiselle se situe dans la moyenne. Un ventre plat ainsi qu'une taille fine et se développent en des hanches bien dessinées. Des fesses musclées et rebondis descendent en des cuisses musclées et des mollets dont le galbe est affriolant, tout comme le reste de son anatomie.

      Vous croyez que j'ai finis ? Non pas du tout. J'avais oublié de mentionner un détail : la peau de la demoiselle. Plutôt pâle, Camille est passée d'un rose poupon à un blanc laiteux. Cependant, lorsqu'elle prend de nombreux bains de soleil, sa peau réussit facilement à se frayer un chemin jusqu'au teint de pêche. Douce et soyeuse, sa peau ne semble dotée d'aucune imperfection apparente.

      Maintenant, passons à la dernière étape avant de conclure cette description physique. Je parle bien sûr du style vestimentaire de la jeune femme. Comme dit plus haut, l'allure de la demoiselle décrit ses points primaires de sa personnalité. Primant sur les couleurs voyantes, Camille affectionne les jeans ou encore des pantalons en coton. T-shirts et débardeurs sont ses styles privilégiés, quoiqu'elle aime bien les accompagner de chemises de temps à autres. Quant aux chaussures, la jeune femme aime bien ceux en toile. Accessoirement, Camille est parfois vue avec plusieurs barrettes colorées un peu partout dans ses cheveux. Collectionnant les bijoux originaux, il n'est donc pas rare de voir Camille avec des bracelets en forme de petits gâteaux ou alors des boucles d'oreilles en forme de cookies et de verre de lait. Sinon, la jeune fille possède un collier dont le motif est un petit lapin blanc. Étrangement, celui-ci lui fait toujours pensé à Ashnar. Elle l'a donc surnommée Ashnar-Junior.


    ................

    INTO MY HEAD :

      Comment est Camille ? Ah c'est une question qui, pour être surprenant est assez difficile à répondre. Parce que en fait, il y a deux Camille. Il y a celle qu'elle montre, forte et énergique et celle qu'elle laisse se pointer le bout du nez lorsqu'elle est seule. Je vais tenter de vous décrire les deux avec la plus grande simplicité possible.

      Tout d'abord, Camille est énergique. Enfin, on peut presque dire qu'elle est hyperactive. Une véritable boule d'énergie, la jeune fille est en constant mouvement. Elle déteste ne rien faire et s'arrange donc pour que ce ne soit pas le cas. Lorsqu'elle n'a rien pour s'occuper l'esprit, il n'est pas rare de la voir se balader dans le château, que ce soit au milieu de l'après-midi ou encore en pleine nuit. Roman, bricolage, dessin, tout y passe lorsqu'elle veut que le temps passe plus vite. Cependant très artistique, la jeune fille essayera le plus possible de trouver un passe-temps dans ce milieu. Le seul moment où elle est vraiment calme, c'est lorsqu'elle dort. Non, je plaisante, il n'y a pas qu'à ce moment. En effet, O'Malley démontre ce côté calme que l'on voit dans ses iris lorsqu'elle empoigne un appareil photo ou encore lorsqu'elle pose un crayon sur une feuille pour dessiner. Chérissez ces moments.

      Optimiste, même joyeuse, Camille tentera toujours de voir les choses du bon côté. Elle sait cependant que rien n'est entièrement blanc. Il faut être réaliste à un certain moment et la demoiselle à la capacité de l'être. Amateure de solutions, elle n'abandonnera pas facilement en cas de problèmes. Elle cherchera, encore et encore, jusqu'à ce qu'elle trouve un moyen d'arranger les choses. Pour Camille, il y a du bon dans chaque chose et dans tout ce qui peut arriver. Il y a du bonheur dans le malheur, même lorsque celui-ci semble impossible à trouver, il y est. Le fait de toujours vouloir trouver le meilleur et de tout arranger ferait peut-être d'elle une perfectionniste en quelque sorte à vos yeux. Peut-être l'est-elle. Il faut dire que la demoiselle ne nie point vouloir à ce que tout soit parfait.

      Pouvant paraître excentrique, Camille n'est pas une jeune fille qu'on voit tous les jours, encore moins dans Millénium. Cependant, la demoiselle ne s'en fait pas là-dessus. Les regards des autres ne la gênent point. Elle est qui elle est et au moins, elle peut dire qu'elle s'affirme, contrairement à certaines personnes. Elle possède une très bonne confiance en ses capacités ainsi qu'en son physique. Parce queil faut l'avouer, la jeune femme est belle à regarder et sait qu'elle a du potentiel. C'est une jolie fille, qui, en plus de son physique attrayant, sait charmer également avec sa personnalité enjouée. Des sourires coquins, quelques clins d'oeil, elle peut faire craquer un bon nombre de garçons. Mais Camille ne veut pas d'un bon nombre de garçons, non il y en a un et un seul qui fait battre à la chamade son petit coeur ici et c'est le petit lapin blanc Ash. Mais ça, il ne le saura probablement jamais. Combien de fois avait-elle regarder son dos s'éloigner, les joues rosies ? Bref, passons.



      Looking at his back, I can't help but think that I love him.


      Malicieuse, elle taquine d'ailleurs celui-ci ainsi que tous les gens qu'elle apprécie. Ne vous inquiétez pas, ce n'est rien de bien méchant. Des petites remarques par ici et par là et parfois même, quelques petites farces innocentes. Son nom est également souvent prononcé dans le château des Sénérités. À croire que tout le monde n'a pas le sens de l'humour. Et elle ? Oui bien sûr voyons. Camille est une personne qui sait rire d'elle-même. Aucune gêne et aucun malaise là-dedans. Et puis, ne dit-on pas qu'il faut rire de soi ? Cela fait partit de l'estime et puisque la demoiselle en regorge, elle n'a donc aucun problème à ce niveau.

      L'un de ses péchés serait sans doute la gourmandise, surtout au niveau des sucreries. En effet, la jeune demoiselle adore tout ce qui est de petits gâteaux, chocolats, tartes, etc. Autant dire que la pâtisserie était son endroit favoris. Sa passion pour la nourriture ne se tient pas qu'aux sucreries. Si le plat est un vrai délice pour ses pupilles gustatives, O'Malley voudra, par tous les moyens du monde, finir son assiette, quitte à avoir des maux de ventre à la suite. Heureusement, la jeune femme possède une capacité dont plusieurs demoiselles sont jalouses. En effet, peu importe la grosseur du repas ou les sucreries qu'elle peut engloutir, Camille à de la difficulté à prendre du poids. Peut-être que sa préférence pour les mets épicés y est pour quelque chose. Après tout, on dit que les épices aident à garder la ligne. Mis à part la gourmandise, Camille possède un autre vilain défaut, la curiosité. En effet, il n'est pas rare de voir la jeune fille écoutée aux portes lorsque le sujet l'intéresse. Mais justement, puisque son énergie se fait 'ressentir', il n'est pas rare pour elle de se faire prendre la main dans le sac. Elle est donc souvent surveillée lorsqu'il y a des choses que le Seigneur Reizen ne souhaite pas qu'elle sache.

      La honte est un mot inconnu de la demoiselle. Elle pense toujours avant d'agir, même si l'on dirait le contraire et ne regrette donc aucunement les gestes qu'elle pose. Elle possède également un franc-parler qui peut choquer certains. Si elle n'aime pas quelqu'un, elle le fait bien savoir à la personne. Comme ça, pas d'hypocrisie et pas de faux espoirs sur un quelconque point. Elle n'est cependant pas têtue, sur certains points et n'est pas du genre à haïr quelqu'un pour la vie. . . en fonctionde la personne. Mais si elle ne vous aime pas, vous avez du chemin à faire, parce que la demoiselle peut se montrer rancunière et très peu coopérative. Ce n'est pas parce qu'elle est joyeuse, qu'elle est forcément naïve et accorde sa confiance à n'importe qui.

      Oh et si jamais vous tentez d'entrer dans sa chambre, oubliez ça. C'est un vrai bordel là-dedans. La demoiselle à de la difficulté avec le rangement. Elle est propre, mais pour bien se retrouver, il faut que vêtements, objets, bijoux et autres soient partout dans la pièce. C'est sans doute la raison pour laquelle la jeune femme soit seule dans sa chambre.

      Une fois qu'elle est seule, on peut découvrir une autre Camille. Une jeune femme qu'elle serait avec une personne qui lui est très chère. Douce et attentionnée, elle sait prendre soin des autres malgré ses allures d'hyperactive imprudente. Un regard amoureux, un sourire attendri, voilà un côté qu'elle ne montre à personne. Une jeune fille plus mature derrière cette première impression qui, en même temps, est elle-même. C'est qu'elle veut paraître forte, même si souvent, à la vue de spectacles odieux laissés par une rencontre entre les Décadents et les Narcisses lui donnent froid dans le dos et les des larmes laiteuses aux yeux. Elle ravale le tout et laisse un sourire apparaître sur son visage. Parce queaprès tout, c'est en se forçant de sourire qu'on finit par en avoir un vrai collé à nos lèvres.



    ................

    SEE ME OTHERWISE :

      Londres. C'est une nuit chaude, humide. En plein coeur de l'été et même si le soleil s'est endormi il y a un moment, on a l'impression de toujours sentir la chaleur de celui-ci, comme s'il s'était imprégné dans la grande ville. Attardons-nous à une maison en particulier. Située dans un quartier aisé, on peut voir de la lumière malgré l'heure tardive. Des silhouettes s'affairent rapidement, l'une semblant plus lente alors que l'autre passe très souvent devant la fenêtre éclairée. À l'intérieur, on peut attendre des respirations saccadées. Une femme est assise à la table, les mains posées contre un ventre bien rond. Elle est crispée, tordue par les subites douleurs des contractions. Quelques secondes plus tard, Dory O'Malley vétérinaire et future mère se détend, la douleur s'étant calmée. Pour le moment. Son mari, quant à lui, essaye tant bien que mal de trouver ses clés de voitures, encore une fois disparue.

      Ce n'est qu'après quelques minutes, alors que Dory commence sérieusement à s'impatienter, qu'Aldrich se redresse triomphant, les clés à la main. Aidant sa femme à se relever, il la conduit rapidement à l'hôpital. Une infirmière l'amène à une chambre en attendant que son col soit plus dilaté et là, la partie la plus pénible commence. Il fait chaud, Dory peut sentir la sueur qui perle sur son front alors qu'elle s'agrippe aux couvertures, une nouvelle de contractions la submergeant. Après une heure, les infirmières décident de l'amener aux bains pour la rafraîchir un peu. C'est à ce moment que ça se passe. En quelques minutes, son col se dilate à neuf centimètres. Direction salle d'accouchement. Et là, elle ne peut que se rappeler seulement quatre choses : la douleur, le médecin lui disant de pousser, son mari lui chuchotant son amour et les cris de sa nouvelle petite fille. Camille Victoria O'Malley. Épuisée et soulagée, la nouvelle mère prends son nourrisson, le dorlotant un moment en compagnie d'Aldrich. Quelques minutes plus tard, on amène la petite fille à la pouponnière, laissant les nouveaux parents se reposer.

      Ceci était la naissance de Camille O'Malley, premier enfant de la famille.

      La petite grandie, comme tout enfant. Énergique, il faut dire qu'il fut difficile pour les parents de la surveiller lorsque celle-ci réussit à marcher d'elle-même. Il fallait toujours faire attention où on mettait les pieds, parce qu'il n'était pas rare qu'une petite Camille arrive en gambadant avec entrain, un grand sourire peint sur ses lèvres. Les seuls moments où elle était tranquille, c'était lorsqu'elle était assise à sa petite table, une feuille sur celle-ci et un crayon de couleur dans sa menotte. Il y avait aussi les moments où elle relevait la tête, écoutant quelque chose qui ne semblait pas être là ou fixant un point vide dans la maison. Dory et Aldrich s'en aperçurent assez rapidement et l'inquiétude s'installa petit à petit dans leurs coeurs. Après un temps, voyant que les manies de la petite ne disparaissaient pas, ils se rendirent alors chez un psychologue pour poupons avec la petite Camille. Quelques tests furent suffisants pour leur indiquer qu'elle était en parfaite santé mentale. Elle était seulement à tendance lunatique pour le professionnel. Soulagés, cet épisode fut bien vite oublié.

      À l'âge de deux ans, Camille eut un petit frère, Charles O'Malley. Véritable tornade comme Camille. À croire qu'ils avaient tous les deux prient cela de leur mère. Cependant, comparé à Camille qui en était son portrait tout craché, Charles ressemblait plus à son père. Deux boules d'énergie étaient maintenant dans la maisonnée. Très maternelle, la petite passait beaucoup de son temps à jouer avec son petit frère sous le regard bienveillant de leurs parents. Un an plus tard, aux trois ans de Camille donc, Caldwell vint au monde. Ce fut tout un changement, car le petit était le sosie de son père, autant physiquement que mentalement. Un vrai petit ange qui ne se faisait que très rarement entendre. Pendant un long moment, on pouvait voir Camille qui jouait à la balle dehors avec Charles pour ensuite rentrer et jouer aux jeux de sociétés avec Caldwell. C'était ainsi que le temps de la petite était réparti et cela jusqu'à ce qu'elle commence l'école.

      Tout se déroulait bien, ses frères la suivirent lorsque le temps fut venu et celui-ci s'écoula paisiblement. Ce n'est qu'à l'adolescence que Camille commença à se montrer plus indépendante. Les voix continuaient toujours dans sa tête et il lui arrivait parfois de voir quelque chose et quelques secondes après, ce n'était plus là. Elle avait appri à l'ignorer et n'en parlait à personne. Elle commença à sortir, comme toutes les adolescentes, rêvant de liberté. Elle tomba amoureuse d'un garçon, un petit brun avec qui elle parlait souvent. Ses parents ne l'apprirent pas. Ils l'avaient bien averti, si jamais elle avait un petit copain, elle devait alors leur présenter. S'ils jugeaient qu'il n'était pas bien pour elle, alors c'était bye-bye. Vous vous doutez donc qu'elle ne leur en a jamais parlé.

      Se sentant coincée, prise par la famille, Camille, dans un élan de rébellion, décida de teindre ses mèches blondes en un rose électrisant. C'est à un souper de famille qu'elle arriva, la crinière rosé qui dansait dans le vent frais. La réaction fut immédiate. Son père et Caldwell la fixèrent, éberluer. Sa mère jura, Charles éclata de rires et les membres invités furent muets comme une tombe. La dispute éclata et finit par une Camille qui quitta la maison dans un coup de vent. Elle marcha, encore et encore. Combien de temps, elle ne savait pas. La frustration était encrée en elle. Aucune liberté de gestes ne lui était accordé. Tout devait être approuvé, il fallait toujours dire oui et tout abandonné pour sa famille. Ce soir-là, c'était trop pour la jeune femme.

      Et alors qu'elle marchait, la colère au ventre, elle vit au loin une personne. Vêtue d'un kimono rouge, celle-ci la fixait étrangement. Camille s'arrêta à quelques mètres, miroitant les gestes de la personne, la fixant à son tour. La frustration avait disparue, il ne restait plus qu'une chose : son insatiable curiosité. Ils restèrent quelques minutes ainsi, à se regarder. Puis, finalement, l'inconnue leva doucement la main, un tintement de cloche résonnant dans la rue déserte. Camille s'avança, sans savoir pourquoi, elle s'approcha et prit la main de la personne.

      Une seconde plus tard et elle n'était plus dans sa rue. Elle ne savait même pas si elle était encore à Londres. Paniquée durant un moment, elle regarda autour d'elle et voit l'inconnue au kimono rouge. Encore une fois, pour une raison qu'elle ignore, elle ne bouge pas et écoute attentivement alors que l'étrangé prend la parole. Et au fur et à mesure que cet être parle, tout se bouscule dans la tête de la jeune femme. Tout semble si irréel et pourtant, elle ne peut qu'y croire. Pour la première fois alors qu'elle écoute les attentes du Seigneur Reizen, les larmes lui montent aux yeux. Combien de temps n'avait-elle pas pleuré ? Elle qui était toujours si joyeuse, là voilà qui pleurait devant un inconnu qui lui relatait une histoire impossible, mais qu'elle croyait tout de même. Elle les laisse aller et celles-ci roulent doucement contre ses joues. Et lorsque l'être lui demande de choisir, un frisson lui parcours l'échine et elle répond immédiatement : Sérénités.

      Voilà maintenant cinq mois de cette rencontre qui changea son destin.


    ................

    BEHIND THE MASK :

    PRÉNOM // PSEUDO : Call me Dédé !♥️
    ÂGE : 18 ans et toutes mes dents ~
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Partenariat. ^.^
    CODE : Mais oui mon enfant. ~.

    ................


Dernière édition par Camille O'Malley le Sam 14 Nov - 19:32, édité 1 fois
Camille O'Malley
Hug me I kiss
avatar

Messages : 50
Âge : Dix-sept ans
Personnalité : Survoltée

DOSSIER
× Arme : Pistolet Beretta 92
× Reminder:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Camille Victoria O'Malley [Hug me,I kiss ♥]   Sam 7 Nov - 22:02

Fiche Terminée. Et désolée pour l'histoire pourrie. ♥️ x3
Camille O'Malley
Hug me I kiss
avatar

Messages : 50
Âge : Dix-sept ans
Personnalité : Survoltée

DOSSIER
× Arme : Pistolet Beretta 92
× Reminder:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Camille Victoria O'Malley [Hug me,I kiss ♥]   Sam 7 Nov - 22:12

    C'est parfait ainsi.
    Tu peux donc aller t'amuser dans Millénium. ~

    Enjoy.
    Ombre. ~


The Shadow
■ Kuro ■
| Keep me |

avatar

Messages : 155
Âge : Je ne suis pas sujet à avoir un âge.
Personnalité : Je suis Ombre. Seulement moi.

DOSSIER
× Arme :
× Reminder:

Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-fate.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Camille Victoria O'Malley [Hug me,I kiss ♥]   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Camille Victoria O'Malley [Hug me,I kiss ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
» Myself «

 :: ▬ Sélection :: Validés
-
SOUNDTRACK

ABOUT US & THE WORLD

SWEETHEARTS


 

 

 

TOP-SITES




Because we're stars !
≥w≤.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit